Ma vie souterraine à 20km/h - Tome 9

Publié le par Marie, Paris

Du bon usage des escaliers

Pourquoi parler des escaliers? Bien bizarre ce sujet. Et bien figurez-vous que je m'avale entre 300 et 400 marches par jour, dont la majorité dans le métro, alors j'ai de quoi dire. Même si cette note se concentre sur les escaliers du métro, on notera que le bon comportement "escalier-esque" s'applique aisément sur toute sorte d'escalier public.

L'escalier est un endroit où tout le monde doit forcément passer, que l'on doit partager en bon citoyen. Partage, citoyenneté... humm voyons... où veut-elle en venir... ding! Respect d'autrui!

Lorsque vous montez ou descendez des escaliers classiques (nous parlerons des mécaniques dans un instant), ne vous arrêtez pas en chemin ou avant d'avoir évacué le pallier d'arrivée en haut ou en bas. Quoi de plus casse-figure qu'un usager qui stoppe net en haut des escaliers pour ouvrir son parapluie alors que vous arrivez derrière à pleine vitesse? Peut-être la jeune fille qui raconte sa vie au téléphone portable, et qui s'arrête en bas des escaliers pour que la conversation ne soit pas coupée alors que vous courrez pour chopper la rame qui arrive.
Bref, vous avez compris, soyez conscient du monde qui vous entoure, garez-vous sur le côté ou dégagez les voies d'accès et d'évacuation pour que les autres puissent passer sans que vous ne les gêniez.

Alors, les escalier mécaniques. Quelle belle invention n'est-ce pas? Voilà un outil qui bosse pour vous, qui vous transporte, vos paquets, votre progéniture... tout ça sans aucun effort! Si vous décidez de vous laisser porter, assurez-vous que vous stationnez sur la moitié droite de la marche, tenez la main courante (la rampe quoi) de votre main droite (plus sécurisant, surtout en cas d'arrêt subit de l'appareil, j'ai testé pour vous avec -vol plané assuré- et sans -quelle sensation de pesanteur!). Rangez-vous, ne laissez rien dépasser sur la moitié gauche de la marche, car c'est un espace de passage.

En effet, si vous avez décidé de faire travailler quand même vos quadriceps et vos mollets, vous pouvez monter les escaliers en même temps qu'ils roulent, vous arriverez plus vite au sommet. Dans ce cas, serrez sur la moitié gauche de l'escalier. Si vous vous trouvez coincé par quelqu'un qui ne savait pas qu'il fallait rester à droite, dire "pardon" et forcer légèrement le passage. Si vous êtes coincé par un groupe de personnes devant vous, une sorte de bouchon, alors n'essayez pas de passer, attendez d'arriver en haut, tant pis pour la rapidité (fallait prendre les escaliers pas mécaniques, na!).

Publié dans Carnet de Paris

Commenter cet article

Artemisia 23/04/2006 15:42

"la jeune fille qui raconte sa vie au téléphone portable, et qui s'arrête en bas des escaliers pour que la conversation ne soit pas coupée" : Si ça se passe à 18h20 à la station maraîchers je m'excuse, c'est moi... en effet j'appelle souvent une copine sur le chemin du métro et j'ai du mal à la couper avant d'arriver dedans :-)))
Mais toi tu dois être dans l'autre sens...

Perrine Colignon 24/02/2006 23:15

Tout ça est bien vrai !!!  

lilizen 21/02/2006 13:52

que de souvenirs!...

Colette 21/02/2006 02:55

Marie ,je vois que tu as bien repris ton train train quotidien.Bon courage

Fabienne 20/02/2006 19:17

Excellent entrainement ...