Lecture: Le Guide du voyageur galactique ou The Hitchhiker's Guide to the Galaxy

Publié le par Marie, Paris

Voilà mon premier article "culture". Vous verrez que j'ai des goûts très éclectiques en matière de lectures, et aussi pour les films (quoi qu'il me faille composer avec les goûts de mon entourage aussi). Je commente ici une lecture récente, que j'avais envie de faire depuis quelques semaines, j'ai acheté le livre lors de mon voyage en Irlande.

Vous connaissiez les "soap opera", voici dans cette oeuvre le premier "space opera" ce livre est le premier volet d'une trilogie de Douglas Adams (né en 1952 au Royaume Uni), il en a également fait une série à la radio et la télévision britanniques.

J'ai lu le "guide" en anglais (qui est sa version originale) et je m'en félicite. Le style de Douglas Adams est vraiment unique et m'a beaucoup amusée. Il fait des phrases alambiquées, mettant une suite de termes positifs et de négations, pour semer la confusion et faire ressortir l'aspect loufoque et comique de l'histoire. En cela le livre est une totale réussite, il m'a fallu parfois lire, relire et re-relire une phrase ou un paragraphe pour en ressortir le sens et/ou l'effet comique, c'est comme la barre de chocolat d'une chocolatine, qu'on dégusterai petit à petit, tout doucement et en faisant fondre chaque bouchée sur la langue pour en faire durer le plaisir.
Parallèlement à cette dose de style, j'ai apprécié le flegme et le Britannisme du héro Arthur Dent. On y trouve beaucoup de similitudes avec l'humour et les répliques des Monty Pyton.

Mais bon, je n'arrive pas à comprendre l'engouement quasi religieux de nombreux lecteurs (surtout des jeunes mâles sortant de l'adolescence, remarquez dit comme ça j'aurai dû me méfier), j'ai bien souri, parfois ri, mais pas de quoi ériger une stelle ou détrôner le Seigneur des Anneaux.Don't Panic, le robot Marvin

L'histoire est une série de sketches, comme dans un soap opera, mais on a franchement du mal à trouver un fil directeur ou une suite logique à ces situations. Ces courtes histoires seraient meilleures lues une par une, dans l'encard loisirs d'un quotidien par exemple, ou comme elles ont été écrites à l'origine, pour une apparition radio ou télé de quelques minutes.
Je n'ai pas vu le film (sorti au cinéma à la fin de ce mois d'Août) et je crois que je vais faire l'impasse. Le récit est "kitsh", et à part les Monty Pyton, personne n'a jamais réussi à faire passer ça à l'écran sans faire "cheap". Un autre moyen de le rendre intéressant aurait été de mettre des centaines de millions dans des effets spéciaux spectaculaires (pour rendre réel ce qui est écrit), mais on l'aurait su...

J'ai bien compris que ce livre fait partie d'une série et n'en est que le début, mais ce que j'ai lu n'a pas été suffisant pour me donner envie d'aller plus loin.

Publié dans Carnet de culture

Commenter cet article