L'odeur du pain chaud

Publié le par Marie, Paris

Chaque matin je prends une correspondence entre la ligne 11 et la 9 à République. Depuis le haut des escaliers de la 11, je suis assaillie par une odeur de viennoiserie chaude. C'est un mix entre du beurre fondu, du sucre et parfois du chocolat. Le coupable? Le point de vente du couloir à gauche, juste avant l'escalier mécanique de la direction Pont de Sèvres.

Cette odeur est résultat de la nouvelle vague commerciale du "point chaud" assorti de "marketing sensoriel" et non celui du travail du boulanger traditionnel (qui lui, est resté au niveau de l'atmosphère). Quel gâchis ce phénomène du pain précuit surgelé et cuit vite fait dans des points de vente, quel désastre cette baguette striée en dessous, pâle et molassonne, qui s'éfritte et se désagrège avant même d'avoir touché votre table de cuisine (d'ailleurs loin de vous de la présenter sur une table, vous la découperez et la mettrez dans une corbeille, ce qui aura pour effet de la sécher encore plus vite), et quelle ingnominie ces viennoiseries dégoulinantes de beurre, sans aucun croquant et sans goût!
Pouah!

Je chéris l'idée d'un boulanger qui se serait levé à 1h du matin pour préparer amoureusement notre petit déjeuner, je bénis le four chaud dans lequel je glisse une pâte faite maison qui se transformera en beau et bon gâteau, je pleure de bonheur en respirant l'odeur du pain que j'ai fait dans ma machine, savamment programmée pour me réveiller en fin de cuisson.

Parisiens, j'en appelle à votre bon sens, et pour commencer celui du goût, vous savez très bien faire la différence entre une vraie baguette croustillante et pleine de goût, et un morceau de caoutchouc, vous êtes des professionnels du pain au chocolat feuilleté, alors avec moi défendez l'artisan boulanger!

Pour en lire plus: Boulangerie.net, et marketing sensoriel sur Educnet et le blog Mercadoc

 

Publié dans Carnet de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie Cuisine 13/05/2007 10:40

Je découvre ton billet, grace à celui de Colette du blog "Casteldelravino"... Comme j'approuve tes idées sur le pain ! Moi aussi je banis ces baguettes, ces viennoiseries industrielles ; je préfére de loin payer ma baguette deux fois son prix, mais au moins, on retrouve ce bon gout du pain d'antan... ou le pain de nos campagnes (celui que je mange quand je vais chez mes parents qui habitent en milieu rural).
J'ai d'ailleurs converti mes enfants, et ils adorent tous les bons pains ; du pain blanc, a celui aux céréales, a la farine de maïs ou de chataigne... et je t'en passe et des meilleurs.
Bonne journée, Bisous, Marie

lory 29/04/2007 11:21

je fais toujours mon pain, et dans la cuisine c'est un vrai parfum!!

barbichounette 29/04/2007 10:19

C'est vrai que c'est nul !!!!
ce matin j'ai fait griller du pain qui n'était pas encore sec et fait par un artisan !!!! Hummmmmmmm !!!!
Bizzzzzzzzzzz
Barbichounette

SpyMan 31/08/2005 11:03

C'est vrai que c'est pénible ces "fausses" odeurs, enfin il ne faut pas se plaindre car un jour ils vont trouver la fameuse odeur du "j'ai envie d'acheter" et la on sera vraiment très très mal dans les supermarchés ;)