De l'origine du jeu de Chat perché

Publié le par Marie, Paris

Une des recherches sociologiques les plus importantes sur le sujet des jeux traditionnels d'enfants (Iona et Peter Opie, 1959) a contribué à retracer l'origine des jeux au cours des siècles, à constater que les enfants des villes possèdent un répertoire plus vaste et l'utilisent davantage que ceux vivant en milieu rural qui adoptent plus tôt les manières et le langage traditionnel des parents. Les jeux de rue et de cour de récréation comme le Chat perché sont essentiellement ceux qui étaient pratiqués par les groupes de pairs. (source http://www.petitmonde.com/jeu/)

Description du jeu de Chat perché - un joueur (le chat) doit attraper une souris qui, lorsqu'elle sera touchée par le chat, deviendra chat à son tour. Pour échapper au chat une seule méthode: grimper, se percher quelque part! Sur une chaise, un arbre, une pierre, un banc, qu'importe l'endroit où vous êtes perché, le chat ne pourra pas vous toucher. Mais attention pour que le jeu se poursuive ne restez pas perché éternellement! (source http://www.momes.net/jeux/per/chat.html)

Mais pourquoi vous parle-je du jeu de Chat perché? Parce que moi je les connais les vraies origines! Comme vous le savez peut être, on a deux chattes à la maison, et ce sont elles qui m'ont ouvert les yeux sur le pourquoi du nom et des règles du Chat perché. C'est simple, il suffit de les regarder jouer, elles se poursuivent à toute allure dans l'appartement (en renversant joyeusement tout ce qui est sur leur passage, et paf le cadeau de mariage de tante Anastasia), et la première qui réussit à se percher sur un endroit assez haut (la chaise, la table, le meuble TV en évitant -ou pas- le vase) et à regarder l'autre de haut est la gagnante. C'est une technique de combat ancestrale, pour dominer son adversaire et être capable d'attaquer et de se défendre, il faut être situé plus haut. Une fois que la minette est perchée sur sa chaise, elle pourra battre l'air de sa patte et donner un coup de griffe à celle qui est en dessous. L'autre essaiera bien de déloger la première, mais sans succès. Et comme un chat a peu de patience au jeu, ça recommencera dans les deux minutes. Un bon conseil, ne laissez pas trop de bibelots sur les étagères, lestez bien les vases avec de jolies billes de verre et coupez régulièrement les griffes de votre animal préféré.

Publié dans Carnet de notes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Glutte 14/08/2007 16:42

On en apprend tous les jours ^^

marion 05/09/2005 14:05

ben moi je n'ai pas de chats, mais deux chiens, des cavaliers kings charles spaniels, de grandeur moyenne, et s'ils ne grimpent pas sur les meubles et autres pendules, ou les tables, ils sautent très bien sur les canapés, fauteuils et autres lits, ils font la course à travers l'appartement ou sur la terrasse qui es de grandeur moyenne, 40 m2 environ, ils font autant de désordre qu'un chat, à la différence qu'eux savent s'arrêter pour dormir. Ce sont mes chiens et je les aime, et je ne pourrai leurs interdirent de faire les fous dans la maison. Tes explications m'ont bien faites rires, et surtout me souvenir de mes chats...
bises...marion

Cote Pile 02/09/2005 22:48

Interessant, en tout cas il ne faut pas laisser les lasers trainer dans la maison, les chats c'est vraiment que des punks.