Le Soleil des Scorta

Publié le par Marie, Paris

Je viens de lire ce prix Goncourt 2004 de Laurent Gaudé en trois jours (six aller-retour en métro). Ce roman a également été doté du prix Jean Giono et le prix du roman populiste. L'auteur est né en 1972 (comme moi!) et a déjà publié plusieurs pièces de théâtre et trois romans.

Dès les premières lignes le décor est planté et on sent bien que le récit sera intense et ne laissera pas le lecteur indifférent.


"La chaleur du soleil semblait fendre la terre. Pas un souffle de vent ne faisait frémir les oliviers. Tout était immobile. Le parfum des collines s'était évanoui. La pierre gémissait de chaleur."

.

Au long de 280 pages et de plus de cent ans, on découvre l'histoire d'une famille, celle des Scorta, dans le petit village Sud-Italien de Montepuccio. C'est une histoire de soleil et de sueur, de larcins puis de labeur pour arriver à survivre et à vivre alors qu'on est poursuivis par la fatalité du malheur.

Au fil des pages, on découvre la vie de l'Italie du Sud dans la 2e moitié du XXe siècle. Il s'agit pour ce récit, de la vie des villageois, des vies simples et modestes, une rue principale, des champs d'oliviers, un curé, un café et un tabac.

Voici un passage que j'ai noté, je l'ai beaucoup aimé et j'espère qu'il vous plaira aussi:


"Il faisait apporter quelques tranches de pain blanc et un flacon d'huile de sa production et ils dégustaient ce nectar avec recueillement: "C'est de l'or, disait l'oncle. Ceux qui disent que nous sommes pauvres n'ont jamais mangé un bout de pain baigné de l'huile de chez nous. C'est comme de croquer dans les collines d'ici. Ca sent la pierre et le soleil. Elle scintille. Elle est belle, épaisse, onctueuse. L'huile d'olive, c'est le sang de notre terre. Et ceux qui nous traitent de cul-terreux n'ont qu'à regarder le sang qui coule en nous. Il est doux et généreux. Parce que c'est ce que nous sommes: des culs-terreux au sang pur. De pauvres bougres à la face ravinée par le soleil, aux mains calleuses, mais au regard droit. Regarde la sécheresse de cette terre autour de nous, et savoure la richesse de cette huile. Entre les deux, il y a le travail des hommes. Et elle sent cela aussi, notre huile. La sueur de notre peuple. Les mains calleuses de nos femmes qui ont fait la cueillette. Oui. Et c'est noble. C'est pour cela qu'elle est bonne. Nous sommes peut être des miséreux et des ignares, mais pour avoir fait tant avec si peu, nous serons sauvés. Dieu sait reconnaître l'effort. Et notre huile d'olive plaidera pour nous."

Voilà pourquoi j'ai aimé ce livre, il est court et intense, sans être pesant. On voit le soleil, on sent sa chaleur quand on tourne les pages, on profite de ses rayons tout en le redoutant. Les personnages sont à la fois bruts et sincères, et le tout baigne dans un réalisme pudique. De quoi vous faire passer un bon moment de lecture.

Publié dans Carnet de culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 15/06/2011 11:05


Je ne suis pas déçue d'avoir découvert "le soleil des Scorta", c'est vraiment très bien écrit et j'ai beaucoup aimé la façon qu'on a de perçevoir cette famille. Elle est lointaine, mais elle à tout
pour être crédible : elle ressemble à cette région où elle vit... Je ne me suis pas ataché à elle, mais j'étais curieuse de leur destin.

C'est vraiment une très belle découverte !

Si ça t'intéresse, je viens de publier mon avis sur ce livre de Laurent Gaudé...

Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!


Tit' 19/09/2006 23:06

Mon livre favori de l'année écoulée ! Après la magnifique "Mort du Roi Tsongor", j'ai été emporté par ce chef d'oeuvre d'humanité. Je suis un inconditionnel de Laurent Gaudé. Son "Eldorado" est sorti depuis peu... Si j'avais l'argent pour je l'achèterais illico. Je patienterai jusqu'à sa sortie en poche, assurément.
Merci pour ce partage, Marie.

Elvira 12/09/2006 16:43

Pour ma part, j'ai été un petit peu déçue... Mais peut-être parce que j'en avais trop entendu parler avant de le lire.

barbichounette 12/09/2006 14:18

je ne le connaissais pas !!!!! Je le note dans mes tablettes !!!!!
bizzzzzzzzzzzz
Barbichounette

Colette 12/09/2006 13:52

Merci pour ce passage....