Jean-Philippe - de Laurent Tuel

Publié le par Marie, Paris

Je suis allée voir Jean-Philippe, vous en avez peut etre entendu parler? C'est l'histoire d'un fan de Johnny Hallyday (Fabrice Luccini) qui se trouve tranposé dans une dimension parallèle ou Johnny Hallyday n'a jamais été une star.

.

Je vous copy-colle le synopsis:
Fabrice, cadre moyen, est un fan absolu de Johnny Hallyday, peut-être même le plus grand... Mais un jour, il se réveille dans une réalité différente, un monde parallèle où Johnny n'existe pas.
Perdu, orphelin, il se met alors à la recherche de Jean-Philippe Smet, pour savoir ce qu'il est devenu dans cette autre dimension, et lorsqu'il le retrouve enfin, c'est pour découvrir un patron de bowling, un type comme les autres qui n'est jamais devenu une star.
Fabrice n'a plus qu'un seul but : ressusciter son idole, réveiller le "Johnny" qui sommeille en Jean-Philippe.
Mais Jean-Philippe peut-il devenir en quelques mois ce que Johnny Hallyday a mis des années à construire ?
Les deux compères ont 40 ans de "Johnny" à rattraper !
A travers l'aventure de ce pari impossible, une amitié extraordinaire va naître entre les deux hommes...

.

Le scénario est sympa, pas trop du réchauffé pour une fois, même s'il est archi simple: types un peu paumés, femme plus intéressée, impression d'avoir raté sa vie, enfant bruyant, boulot pas valorisant... L'un fait un rêve fou et y entraîne l'autre, le forçant à se dépasser, se réalisant ainsi à travers le second. L'idée originale de prendre un réveil dans un univers parallèle et de la star qui n'en n'a jamais été une est plutôt excellente :)

Ce n'est pas un monument du scénario et encore moins du jeu des comédiens, mais j'ai passé un très bon moment et en suis ressortie avec de la musique plein la tête.
Ce qui est sympa c'est que le sujet est fédérateur, la variéte, le rock, les stars et les fans. Comme vous vous en doutez, la bande originale est de qualité et fait se dandiner sur son fauteuil de cinéma.

.

J'en suis ressortie en chantant (presque) à tue tête, des images plein les yeux. Non des passages du film, mais beaucoup plus largement des tranches de vie, des morceaux d'adolescence et après, et du concert du stade de France, puisque, je ne vous le cache pas, j'y étais.

Comme pour beaucoup de trentenaires, Johnny Hallyday a toujours été présent dans ma vie. Non pas en tant qu'idole, mais en tant que monument, que symbole, que fondation. Johnny pour moi c'est une tranche de la culture francaise au même titre que Miterrand, Zidane, l'Abbé Pierre ou William Leymergie. Ce qu'il a de plus c'est ... le blueees! Ca danse et sa balance!

Je vous le conseille, ça réveille!

Publié dans Carnet de culture

Commenter cet article

Penglobe 19/04/2006 10:30

j'ai bien aimé aussi!
beaucoup de fou-rire
que je t'aaaaaaaaaaaaaaaaiiiiime!!!

Eric 13/04/2006 21:48

On a monté une pièce l'an dernie qui s'appelait "le Tennessee club" : elle était dédiée à Tennessee, bien sûr et à la fin les quinze personnages qui avaient, chacun à sa façon, incarné une tendance de Tennessee disait, devine quoi, un morceau de la chanson "on a tous quelque chose de Tennessee" C'était poignant ! Merci Johnny !

CoinCoin 13/04/2006 19:03

J'ai beaucoup aimé ce film.

Papilles & Pupilles 13/04/2006 16:41

C'est le premier commentaire positif que je lis sur le film ! Mais dans la famille Papilles, on ne fréquente pas trop le ciné

mimi13 13/04/2006 10:22

bonjour petite marie
jhonny est mon idole tu as l'ai d'etre heureuse il va falloir que je voyes çà super
tu as reçu ce que je t'ai envoyé
bisous