Livre: Bouddha, Le rêve de lumière et Le sourire du sage

Publié le par Marie, Paris

Je viens d'achever de lire cette trilogie (rassemblée en deux livres de poche) qui raconte la vie du Bouddha en Inde.
L'auteur, Patricia Chendi, est italienne de mère égyptienne, et est spécialiste en histoire médiévale et des religions. Bouddha est son premier roman. Elle a décidé de nous raconter la vie du Bouddha sans trop parler de sa doctrine.

Patricia Chendi Bouddha Le reve de lumiereVoici le mot de l'éditeur pour le 1er volet de l'épopée:
L'histoire se passe aux confins de l'Inde éternelle, au bas de l'Himalaya. A l'endroit même où le fleuve sacré du Gange prend sa source, le palais de Kapilavastu voit s'épanouir, comme une splendide fleur de lotus, dans son jardin, un jeune prince d'une intelligence exceptionnelle : Siddharta. Son père, le vénérable Suddhodana, l'aime éperdument et devine en lui la plus fabuleuse des forces. Voulant préserver sa pureté de cœur et l'empêcher d'explorer les violences du monde, il décide que Siddharta doit demeurer enfermé. Mais le jeune homme, si bon soit-il, peut-il obéir à cet ordre paternel ? Du fond de sa prison dorée, Siddharta entend s'élever une voix intérieure, lui murmurant qu'une vaste destinée l'attend...


Il s'agit d'un roman d'aventures, on suit le prince Siddharta depuis son enfance dans sa longue progression personnelle vers l'état de Bouddha. On le découvre homme avant tout, et on suit son évolution, son cheminement autant physique à travers les paysages de l'Inde, que psychique dans sa réflexion et sa méditation, jusqu'à atteindre le Nirvana.


Patricia Chendi Bouddha Le sourire du sageCe que j'ai tout de suite aimé ce sont les descriptions de la vie à la cour et aux champs de cette Inde si méconnue. J'ai grandement apprécié que l'auteur ne nous englue pas dans des discours théologiques ou phylosophiques, je me suis parfois surprise à en vouloir plus, j'imagine qu'il faudra lire d'autres ouvrages.
Ce qui m'a le plus enthousiasmée c'est de lire un récit sur un religieux qui nous parle d'un homme, de ses forces et ses faiblesses. J'ai eu faim quand il est décrit en train de jeûner plus que raisonnable, et j'ai frémi quand il raconte ses rêves de volupté avec la belle Narayani.

Au bout d'un moment, on sait d'avance de Siddharta vaincra des épreuves qui lui sont présentées, et ça gâche un peu le plaisir, mais il y a toujours l'envie de savoir comment il s'en sortira.

Publié dans Carnet de culture

Commenter cet article

Colette 01/11/2005 22:28

Que de sagesse chez toi MARIE......