Paris: Ma vie souterraine à 25Km/h - Tome 1

Publié le par Marie, Paris

Guide de survie dans le métro parisien, ou mes meilleurs trucs pour voyager sans trop souffrir aux heures de pointe.

Mon conseil numéro 1 est de vous diriger vers le fond, comme dans le bus. Les voyageurs ont la sale manie de se masser près de la porte. J'ai l'habitude de me coller le dos contre la porte... du fond ou contre le mur, le plus loin possible de la porte. Au moins je n'ai personne derrière moi pour m'incommoder, et je suis dans la partie la moins peuplée. C'est valable même si vous ne restez pas longtemps, je dirai que ça vaut le coup à partir de 2 stations. Tout ceci bien sûr si vous n'arrivez pas à trouver une place assise.

Les places assises. Si vous voulez une place assise, il y en a deux type, dans les secions "sièges en dur", et les strapontins. Si vous pensez qu'il y en aura une, il faut la repérer avant même que le métro ne s'arrête à quai, lorsque le métro arrive, que les portes s'ouvrent, vous ne devez avoir d'yeux que pour elle. Bien sûr vous laissez sortir les gens qui le veulent (ça dégage de la place) avant de vous engager dans la rame, et après il faut vous précipiter sur le siège. Si vous êtes deux à le vouloir, là réside votre pouvoir de domination, ayez le regard absolument sûr de vous, ne regardez pas dans les yeux la personne qui est en compétition, regardez le siège vide, c'est votre seul et unique but! Si vous regardez l'autre personne, vous pourrez décider de lui laisser la place, mais attention, si c'est une personne plus âgée ou à mobilité plus réduite, vous devez la lui laisser (sinon c'est pas sympa).

Si il n'y a pas de place assise en dûr de disponible, mais que vous voulez tenter votre chance au cas où un voyageur partirait avant votre station, il faut vous placer dans l'entrée du mini-couloir. Lorsqu'un voyageur veut sortir, il faut prier pour qu'il ne décide pas de prendre ce couloir, sinon il faudra lui laisser la voie libre. Si ça vous arrive, dans la mesure du possible, il faut s'avancer plus profond dans le couloir pour laisser passer, plutôt que de sortir de la zone (là c'est foutu, un autre aura pris la place assise avant vous).

Heure de pointe calme, copyright Victor Courtinho

Vous savez, il vient un métro toutes les 1 à 3 minutes en période de pointe, ce n'est pas nécessaire de courir ou de pousser pour rentrer dans une rame. Attendez le suivant, au moins vous serez dans la première rangée des gens qui rentreront et vous aurez plus de chances de trouver une bonne place.

Si vous restez debout, tenez vous bien à une barre. Les conducteurs de métro sont plus ou moins doux sur la pédale de frein, et il y a des virages très dangereux, vous n'avez pas envie de vous retrouver précipité sur le voisin non?

Ne vous habillez pas trop chaudement pour prendre le métro, ou enlevez votre manteau, il fait une chaleur à crever là dedans, à vous faire tourner de l'oeil. Et quand il y a du monde, votre petit déjeuner se demandera peut être ce qu'il fait à bouillir dans votre estomac alors qu'il serait bien mieux étalé sur le dos du voyageur devant vous. (désolée)  Au besoin, demandez bien haut et poliment qu'on ouvre les fenêtres.

Evitez de prendre le métro lors des heures de pointe si vous avez des bagages ou paquets volumineux à transporter. Les mamans qui emènent bébé chez la nounou avec leur poussette ne pourront pas rentrer dans les wagons à certaines heures (on les aime bien hein c'est pas la question, mais y'a pas la place).

Enfin, si vous avez un sac à dos, par pitié, ne le gardez pas sur votre dos, ça gêne tout le monde autour de vous. Mettez le sur une seule épaule ou mieux, posez le par terre (en vérifiant d'un coup d'oeil que ça soit pas trop souillé), vous aurez le temps de le relever lors de l'arrivée à votre station.

Une dernière chose, modérez le niveau de volume de votre balladeur, la musique ça sort par le casque et on n'a pas envie d'en profiter autour de vous, merci.

Publié dans Carnet de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lali 20/10/2005 20:02

Alors là, je rigole!! ça me rappelle des drôles de souvenirs de ma vie parisienne! Les transports ne ma manquent pas: 3heures par jour de métro/bus/rer etc..., plus jamais! C'est vrai que les gens changent du tout au tout dans le métro, un peu comme au volant!

Requia 19/10/2005 13:17

C'est dans le metro que j'ai decouvert a quel point les gens pouvaient ne pas etre sympa. Beaucoup font expres de ne pas voir qu'on est enceinte (quand on ne pas pas ne pas le remarquer) et se cachent derriere leur journal pour ne pas laisser une place assise ...
En gros les femmes sont plus sympas que les hommes mais l'ecart est minime.
On a vraiment l'impression qu'une fois dans le metro, les gens changent et c'est chacun pour soi. Etonnant, non ?

Ronan 14/10/2005 13:18

Je ne serai que conseiller de bien distinguer les lignes de métro géographiquement pour mettre en application ces forts bons conseils...ainsi il ne faut certes pas s'habiller chaudement sur certaines lignes mais prenons la ligne 4 et son terminus porte d'Orléans...là faut venir en tongues, marcel, et petit short estival.

Charly 14/10/2005 12:26

Amie Parisienne, je retiendrai tes précieux conseils!